Deprecated: Optional parameter $prefix declared before required parameter $extension_name is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/mwt-unyson-extensions/mwt-unyson-extensions.php on line 86

Deprecated: Optional parameter $full declared before required parameter $zip_path is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/backups/includes/module/tasks/class--fw-ext-backups-module-tasks.php on line 985

Deprecated: Optional parameter $option_id declared before required parameter $value is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/megamenu/helpers.php on line 193

Deprecated: Optional parameter $method declared before required parameter $args is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/social/extensions/social-facebook/class-fw-extension-social-facebook.php on line 104

Deprecated: Optional parameter $method declared before required parameter $args is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/social/extensions/social-facebook/helpers.php on line 17
Du Menu du Contramar jusqu’à chez Moi – La Gourmandista

Cooking in progress...

Du Menu du Contramar jusqu’à chez Moi

Il me semble que j'ai trop attendu pour vous partager cet article, puisque pour moi, parler du restaurant Contramar est quelque chose qui mérite son propre espace, mais aujourd'hui est vraiment impossible. Franchement, je n'arrive pas à me souvenir de la date de ma première dans cet endroit à côté du rond-point des Cibeles à Mexico City. Je dirais une mensonge si j'ose deviner. En tout cas, ce dont je me rappelle est qu'il fallait avoir une table réservée pour garantir disponibilité en salle lors de notre arrivée. Je me souviens aussi que les plats étaient et continuent à être délicieux. Peu-importe si on y va entre amis, en famille ou avec des gens qui nous rendrent visite de loin, se régaler est garanti. Alors, si quelqu'un me demande une recommandation pour se régaler dans ma ville natale, soyez sûr que je vous inclurai le Contramar dans votre petite liste.

Mais, n'habiter plus au pour moi a signifié être nostalgique des saveurs comme des endroits en tout moment et essayer de les reproduire à la maison. Ce n'était pour rien que ce fut à où j'ai préparé seule pour la toute première fois des tamales avant de faire ma reconversion professionnelle aux . C'est non plus bizarre que chaque fois qu'on a envie des classiques encore inconnus pour nous dans sa préparation on se verse aux livres de recettes et je fais deux ou trois essais avant de les mettre dans les menus chouchous de la maison lorsqu'on trouve notre madeleine de Proust. Et évidemment, rendre visite aux nôtres est l'occasion parfaite pour aller à nouveau aux restaurants comme celui-ci, où peu-importe quand vous avez y été la dernière fois, car vous serez gâté comme d'habitude et mangerez comme s'il n'y avait pas de lendemain.

Alors, un jour comme quoi, je suis allée à la librairie pour me balader devant les nouveautés culinaires. Tout d'un coup, je suis tombée sur , un livre de recettes de la cheffe du Contramar, . J'ai sauté et toute excitée je suis allée voir mon époux pour lui montrer le livre. C'était décidé ! J'allais prendre ça chez moi. Parmi les recettes on trouvait la tostada de thon et le poisson à la talla au style signature de Contramar. Au même temps elle vous propose une recette pour faire un chorizo maison et de la crème acidulé, laquelle lorsqu'on est loin du pays n'est pas évident la trouver si facilement. Et vous savez quoi ? Ce n'était que le début.

Cette retrouvaille date de l'été 2019 si je ne me trompe pas, et bien que je vous avoue j'ai pris un bon moment pour commencer à cuisiner ces recettes. Mais, je suis aussi consciente que le bon côté de la COVID-19 pour moi a été découvrir petit à petit les recettes de ce livre-là. A chaque fois qu'on teste quelque chose, le résultat est top et on l'incorpore au menu dès le premier essai. Je crois que tous nos amis ont déjà goûté la tostada de thon et pas de fanfaronade, mais, je crois que le résultat à chaque fois et encore mieux. Peut-être je dois tenter inviter Gabriela chez moi pour qu'elle goûte et me donne son opinion. Beh, pourquoi pas ? Hahaha !

Bref, dès que j'ai décidé faire des recommandations de ma bibliothèque personnelle chaque mois, ce livre fut un des inspirations pour le faire. Alors, si vous ne l'avez encore découvert, allez-y. Il y a une version en espagnol intitulé Mi de Ciudad de México. Malheureusement, il n'est pas encore disponible en français, mais si vous vous sentez à l'aise en anglais ou en espagnol, vous allez découvrir des bons choses. En fait, je viens de commander un nouveau exemplaire pour faire cadeau aux amis, car entre la tostada de thon et la de poulpe de la nonna, je crois que ma cuisine a remonté énormément dans le classement des copains, hahaha !

Pour finir, la recommandation du jour est un très bon livre de cuisine véritablement mexicaine ainsi qu'un de mes restaurants chouchous à Mexico City pour les poissons et les fruits de mer. Si vous y allez, ne commandez pas seulement les plats déjà nommés ici, mais goûtez aussi des autres comme le aguachile aux crevettes, le ceviche au style de Contramar au chile manzano et pas habanero, les carnitas de thon, la tarte aux figues ou la pavlova. Il me semble que la crise sanitaire a fait possible passer commande à domicile ou en click & collect. Donc, mes chers amis, profitez du restaurant comme du livre !

es_MXSpanish