Deprecated: Optional parameter $prefix declared before required parameter $extension_name is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/mwt-unyson-extensions/mwt-unyson-extensions.php on line 86

Deprecated: Optional parameter $full declared before required parameter $zip_path is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/backups/includes/module/tasks/class--fw-ext-backups-module-tasks.php on line 985

Deprecated: Optional parameter $option_id declared before required parameter $value is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/megamenu/helpers.php on line 193

Deprecated: Optional parameter $method declared before required parameter $args is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/social/extensions/social-facebook/class-fw-extension-social-facebook.php on line 104

Deprecated: Optional parameter $method declared before required parameter $args is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/social/extensions/social-facebook/helpers.php on line 17
Au Passage, un Restaurant qui se Cache Au Passage – La Gourmandista

Cooking in progress...

Au Passage, un Restaurant qui se Cache Au Passage

de concombre au yaourt

Qu'est-ce qu'on pourrait penser si un rendez-vous est donné dans un restaurant qui s'appelle Au Passage parce que son adresse est sur une ruelle qui est un vieux passage ?  Surtout lorsque l'endroit décrit sa comme une cuisine de marché, bar à tapas et bar à .

Franchement, quand je m'y suis rendue, je dois reconnaître que j'ai seulement osé y rentrer parce que ceux qui m'ont recommandé le restaurant sont allés avec moi, et ils aiment bien manger. En fait, ils ont un certain goût, car si je devais décrire l'endroit et ce que j'en ait pensé en arrivant, je pourrais certainement entendre des éclats de rire résonner dans ma tête chaque fois que quelqu'un lit ces lignes.

La pièce de résistance: Cordero rostizado de 8 horas

Imaginez un snack-bar ou une cantine qu'on pourrait trouver à côté d'un aire de repos sur l'autoroute qui amènerait à Chihuahua, Saltillo, ou San Luis Potosí… ou n'importe quel endroit au Mexique. Des petits restaurants qui ressemblent à celui ci -de manière physique- dont je vous parle il y en a plein dans mon pays, et attention, je ne le dis pas d'une façon méprisante, parce qu'on peut passer prendre un bout à manger, en passant, et satisfaire notre faim avec un délice locale de la région par laquelle on passe pendant notre voyage routière. En écrivant ces lignes, je pense d'ailleurs à un petit restaurant où on passait acheter des sandwichs délicieux autour de la ville de Matehuala, dans l'état de San Luis Potosí si je me souviens correctement.

Mais, la différence entre ces salles et celle dont je vous parle aujourd'hui tient du fait que les plats ici sont la responsabilité du chef anglais Edward-Delling Williams. On y trouve donc une cuisine hors norme pour Paris, car en plein centre-ville on écoute de la musique et les cris des serveurs et des chefs passant les commandes, et plein du monde rigole et partage la table en parlant la langue de Shakespeare avec des accents qui viennent de partout, et non le français, mais surtout, il s'agit d'un endroit où on mange très bien. Ici, il est si évident que les produits régionaux ont respectés et transformés en plats de saison desquels les cuisiniers responsables de leurs préparation sont bien fiers. En outre, je dois faire la remarque que les prix sont tout à fait intéressants, très corrects, car 35€ pour un menu de dégustation de six plats me semble même incroyable, et encore plus quand du temps a passé et on est toujours capable de se souvenir de l'agneau de cette nuit là.

Consomé de tomate

Pour une raison ou une autre, j'ai laissé ce post en brouillon sans le finir, et quelle surprise j'ai eu quand, dans le dernier numéro d'un magazine assez connu et de très bonne réputation dans le milieu gastronomique, j'ai trouvé un article sur ce restaurant. Il avait même quelques recettes du menu saisonnier d'. J'ai eu envie d'y aller manger à nouveau, donc, lorsque vous visitez la Ville Lumière, il vaut bien la peine aller Au Passage. Quelque fois il n'y a pas des réservations disponibles pour le premier service, mais, attendez le deuxième, moi, je le ferais, tellement la nourriture est très bonne, et un bon vin sera sûrement trouvé pour les convives.

Adresse : 1 bis, Passage Saint-Sébastien 75011 Paris
Métro : Saint-Sébastien – Froissart
Téléphone :  +33 (0) 1 7320 2323

es_MXSpanish