Deprecated: Optional parameter $prefix declared before required parameter $extension_name is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/mwt-unyson-extensions/mwt-unyson-extensions.php on line 86

Deprecated: Optional parameter $full declared before required parameter $zip_path is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/backups/includes/module/tasks/class--fw-ext-backups-module-tasks.php on line 985

Deprecated: Optional parameter $option_id declared before required parameter $value is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/megamenu/helpers.php on line 193

Deprecated: Optional parameter $method declared before required parameter $args is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/social/extensions/social-facebook/class-fw-extension-social-facebook.php on line 104

Deprecated: Optional parameter $method declared before required parameter $args is implicitly treated as a required parameter in /home/lagourz/www/wp-content/plugins/unyson/framework/extensions/social/extensions/social-facebook/helpers.php on line 17
arts culinaires – La Gourmandista

Cooking in progress...

Etiqueta: arts culinaires

Je Veux Y Etudier

Monsieur, Madame,

Souhaitant vivement intégrer votre formation du Diplôme de Cuisine, je vous adresse par la présente ma candidature.

Lorsqu’ on est enfant,  les adultes nous demandent toujours ce que l’on veut devenir quand nous serons plus grands.  Depuis mon plus jeune âge, je répondais toujours la même chose : Je voulais être cheffe de cuisine, mais la vie en a fait autrement.  J’aimais la communication à l’oral comme à l’écrit et je semblais avoir un talent naturel  pour les langues. Mes choix se sont finalement tournés vers un métier  de traductrice. Je voulais parler plusieurs langues et aider les autres à casser les murs de Babel.  Cette profession et cette voie était  pour moi aussi un moyen de partager ma culture avec ceux qui s’intéressaient à mon pays, le Mexique.

Un jour, lors d’un repas d’affaires, on a été servi un des plats les plus célèbres de la cuisine mexicaine, le Chile en Nogada. L’homme d’affaires que j’accompagnais ce jour là comme interprète  me demanda les ingrédients du plat, ainsi que  son histoire.  Vu la passion que j’ai toujours éprouvée et entretenue pour la cuisine, j’avais bien entendu une réponse complète à ses questions.  J’ai vécu de très nombreuses autres anecdotes de ce type durant ma vie professionnelle et j’éprouvais toujours un plaisir tout particulier lorsque les sujets culinaires étaient d’actualité dans les conversations.  Mais la « cuisinière » en moi ne s’aventurait pas au delà des ses petits fourneaux au grand public.

Les années passèrent et la vie m’a donné la chance de venir m’installer à Paris il y a trois ans.  Je suis alors rentrée dans une expérience et une phase de « femme au foyer ».  Cela a été une occasion formidable pour moi d’explorer mes envies et mes passions,  qui sont trop souvent laissés de côté lorsque la vie professionnelle nous accapare trop.  J’ai un caractère dynamique et curieux et j’ai suivi le conseil d’un vieil ami : j’observais tout, je regardais tout avec attention et essayais de comprendre.  Je prenais note sur la manière dont les gens mangeaient, j’apprenais les ingrédients, les recettes de saison, je me promenais dans les marchés.  À fur et à mesure, je tombais amoureuse de la France et de sa culture.  Je reprenais aussi conscience de la raison pour laquelle j’aimais la cuisine autant que les langues : elles sont tout deux des éléments immatériels que nous transformons, mais qui à leurs tours nous transforment.

Dans mon pays, l’endroit où les familles partagent une partie importante de leur vie se situe dans la cuisine de la maison. C’est l’endroit privilégié où tout le monde s’installe pour bavarder avec les siens, en particulier  pendant la préparation des repas.  En France, mon impression est que ce moment de partage se situe à table avec la famille ou les amis.

En tant qu’étrangère à Paris, j’ai beaucoup découvert, mais  j’ai encore soif d’apprendre. Je me trouve devant la télévision ou dans les coulisses des librairies, de même que sur Internet à la recherche des recettes et  d’astuces pour faire plaisir lors d’un dîner.  Aujourd’hui, j’en suis persuadée : j’ai un souhait très vif de mettre à profit mon séjour à Paris pour apprendre de manière beaucoup plus approfondie le savoir-faire à la française et la technique de ceux qui ont mené la cuisine à la perfection. Me trouvant à un croisement de chemin, je suis aussi de plus en plus convaincue que là réside mon nouveau chemin professionnel.

Votre établissement détient une réputation indéniable de qualité pour son enseignement.  Je suis très motivée pour devenir l’une de vos étudiantes et espère sincèrement vous avoir persuadé de tout  mon enthousiasme pour cette filière. Je me tiens à votre disposition pour toute précision sur mes motivations à intégrer votre école.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments respectueux.

Très cordialement,

es_MXSpanish